Origine

D’abord utilisé pour symboliser l’autorité, les couvre-chefs ont aussi trouvé un usage religieux, et souvent sobres et accentués vers le haut en symbole d’élévation de l’âme vers le ciel.

Ce symbole d’autorité se retrouve dans les coiffes traditionnelles étudiantines où la coiffe n’est acquise qu’après une sorte d’initiation et se couvre de toutes sortes d’objets ou symboles ayant un sens précis à la manière dont les nobles décoraient leurs couvre-chefs pour signifier leur rang.

Vous trouverez une sélection d’articles de choix en couleurs de mode et élégance : pour se protéger du froid, du soleil mais aussi pour donner une touche finale à sa tenue vestimentaire.

 

Les bonnets

Les premières formes connues de couvre-chefs portés dans l’Antiquité avaient déjà la forme d’un bonnet (en cuir ou en fibres naturelles) qui s’arrêtait aux oreilles et s’appelait pilos. De même, le pétase (chapeau antique) a la forme d’un bonnet avec de larges bords.

En France, à partir du XIe siècle et jusqu’au XVIIe siècle, un bonnet blanc (parfois appelé cale) est porté par les hommes (pas les femmes) de toutes conditions, associé ou non à un capuchon (parfois appelé chaperon).

Les bérets

Symbole emblématique de la culture française, le béret est le couvre-chef national par excellence.

Mais d’où vient-il ?

On pense souvent que le béret est basque, à tort puisque qu’il vient en réalité du Béarn, tout près on vous l’accorde du Pays basque. Il est né au sud de Pau au 15e siècle. À cette époque les bergers pyrénéens confectionnaient eux-mêmes leur béret avec de la laine de mouton, qui leur permettait de se protéger du froid et de la pluie.

Les casquettes

Si à l’origine, la casquette gavroche était confectionnée en toile de laine, elle se décline aujourd’hui dans toutes les matières imaginables, pour mieux s’assortir à votre style de vie. On retrouve des modèles plus tendance :

En velours côtelé ou en coton aspect denim par exemple.

Les chapeaux

Indépendamment de la protection contre les intempéries, le chapeau est un accessoire de mode permettant d’exprimer sa stature sociale.

Comme le vêtement, le chapeau semble avoir eu un double rôle, de protection (contre le froid;

Egalement le soleil, la pluie, les embruns, voire certains combats…),

mais aussi d’affirmation d’un statut social (chapeau d’apparat),

d’une appartenance ethnique ou clanique…

Il est devenu un accessoire de mode à part entière.

La tradition veut que le fait d’ôter son chapeau (se découvrir) soit une marque de respect et d’humilité (du moins pour les hommes ;

de même pour les femmes, l’usage est différent; la coutume s’est répandue jusqu’à devenir un signe de salut.